Slider
2020_Monica_Bellucci_by_quiet_pandemonium_Monaco.jpg
2016_Helmut_Newton_a_gun_for_hire.jpg
1988_Monica_Bellucci_ELLE_Italy_101.jpg
1991_Monica_Bellucci_by_Roberto_Rocco_Rome.jpg
1990_Monica_Bellucci_ELLE_US_June_01.jpg
1990_Monica_Bellucci_ELLE_US_June_02.jpg
1990_Monica_Bellucci_ELLE_US_June_03.jpg
2020_Monica_Bellucci_instagram_unknown_0022.jpg
2020_Monica_Bellucci_instagram_unknown_006.jpg
2020_Monica_Bellucci_instagram_unknown_005.jpg
2020_Monica_Bellucci_instagram_unknown_003.jpg
2020_Monica_Bellucci_instagram_unknown_002.jpg
2020_Monica_Bellucci_instagram_unknown_000.jpg
2020_Monica_Bellucci_instagram_unknown_001.jpg
2020_Le_Mensuel_Monaco_-_Octobre_Monica_Bellucci.jpg
2020_Monica_Bellucci_Opera_de_Monte-Carlo_014.jpg
2020_Monica_Bellucci_Opera_de_Monte-Carlo_011.jpg
2020_Monica_Bellucci_Opera_de_Monte-Carlo_005.jpg
Latest Photos
Paris Match: Monica Bellucci, star pour des joyaux éternels

    L’entree n’est pas celle des artistes mais celle de la « plonge centrale ». Une fois n’est pas coutume, il faut passer par les cuisines du Plaza Athenee pour atteindre la suite Haute Couture du palace parisien ferme depuis le mois de mars. Dans l’ascenseur, un emoji souriant rappelle aux employes qu’ils doivent « chuchoter pour пе pas gene es clients». Il n’y en а aucu.n. Avoir le Plaza Athenee rien que pour soiest unluxe que photographes,stylistes,coiffeurs,maquil­leurs, assistants, pourtant rompus aux merveilles de се mornde, semblent apprecier.
Trois molosses flanques de gilets pare-balles et armes jusqu’aux dents font irruption dans la suite. On se croirait dans un film. lls transportent un cageot en plastique Ыеu а l’interieur duquel se trouve une realite а la f ois bien plus belle et Ьien plus prosa’ique: six plantureuses parures qui ont ete nou.rries d’ opales gargantuesques, d’emeraudes et de beryls de la taille d’reufs de poule, leur soif etanchee d’un cocktail de saphirs outremer et de diamants croques comme des morceaux de sucre Ыаnс. А vue de nez, il у en а pour quelque 9 millions d’euros. Les bijoux de cette collection de haute joaillerie devoilee а la rentree, la bien­nommee (Sur )N atu.rel, sont places sur des plateaux rouges. Face а la tour Eiffel, en attendant leur belle.
ll est 12h10. Monica Bellucci «prevue а l0hЗ0» n’est tou­jours pas arrivee. «Je suis sfue que c’est la faute du coiffeur», plaisante gentiment une assistante emergeant d’un immense rayonnage de vetements noirs. Gilles Bensimon, charge de «shooter la divine», avance une autre explication: «Plus elles sont connues, moins elles sont en retard. Une heure et demie, c’est peu. » Selon la theorie du celebre photographe de mode, Monica Bellucci est donc une star. Elle debarque а 12h14, accompagnee de son figaro. Avant de voir son physique, c·’est son accent italien tres prononce qui frappe l’ oreille. Chantant. Solaire. IпesistiЬle. Les louanges suivent. « Que tu es belle ! », «Tu as minci, toi ! » Les deux etant, dans le monde de la mode, irremediaЫement lies. En pantalon et chernise sombres,l’actrice accepte de bon creur les compliments sur sa silhouette de syl­phide. «Dai ! Tu ne me prends plus pour Anita Ekberg … Gilles, je те souviens que quand tu shootais Elle Macpherson, avec planches parisiennes la Callas n’a pas la langue dans sa poche. Lorsque Gilles Bensimon lui demande de ne revetir qu’un col­lier endiamante pour la photographier dans un lit, Bellucci se rebelle. «Quand tu es belle, tu es belle а tout age, mais la c’est quelqu’un de mon age qui pose ! C’est Monica post-Covid ! Je veux jouer autre chose que la fille sexy de 20 ans, nue dans des draps а qui 1′ оп di t: “Vous avez du talent, mademoiselle’.’ D’ail­leurs, tu 1′ as deja faite cette photo, il у а vingt ans … Il у а une saison pour tout. » « La deesse qui parle», selon le photographe, l’emporte en sautant sur lelit,habillee d’une chemise d’homme.
L’actrice enchaine les poses sans coup ferir, portant les pre­cieuses parures avec un naturel confondant. «Monica а une peau а bljoux et une chair а joyaux, c’est pour cela qu’ оп l’avait choi­sie comme amie de la marque dans les annees 1990 », se rappelle un ancien responsaЫe de l’entreprise. Une fidelite rarissime. «De mannequin а comedienne, Cartier а toujours accompagne топ parcours professionnel, souligne l ‘Italienne. Les pieces q ue j’ai portees sur les tapis rouges sont la retrospective demesfilms ! Et puis ces joyaux sont des elements de communication entre les etres. Un Ьijou, c’est aussi un etat d’ame.»
Celui de Cartier surprend car (Sur)Naturel s’aventure dans des territoires singuliers. Il met en lumiere un style inhaЬituel. Rappelons que, des 1904, Louis Cartier а anticipe lArt deco en travaillant le rond et le carre, en ayant une veritaЫe reflexion sur les volumes, la geometrie, la structure d’un Ьijou. Dans le meme temps, la figuration de la faune et de la flore n’a jamais disparu de ses vitrines, avec toutefois un gout notaЫe pour les plantes etranges ( orchidees, cactus … ) et les animaux feroces (felins, crocodiles … ).
Si la nature а toujours ete une source d’inspiration pour la joaillerie fran<;aise, qui la traduit de fashon realiste -une broche representant une rose – ou stylisee- de l ‘or tachete, metonymie d’une panthere-, Cartier la transfigure aujourd’hui par un dessin organique dont la vivacite de trait balaie le vieil antagonisme entre la figuration et l’abstraction.. « Qu’est-ce qui fait la moder­nite d’une piece de haute joaillerie en 2020? inteпoge Pierre Rainero, directeu.r de l’irnage et du patrirnoine de la griffe. C’est ne plus opposer la represen.tation du reel а sa stylisation la plus extreme. Un motif abstrait comme des rayures devient figuratif en evoquant la nature d’un zebre. C’est l’histoire de (Sur)Natu­rel.» En clair, le numero un mondial de la joaillerie demontre toujours la puissance d’une ecriture tres construite, mais il l’enroule d’une espece de touffeur remarquablement feconde. Voici par exemple un collier dont le caractere reptilien est donne par l’indolence hypnotique d’un enorme cabochon d’emeraude de 54 carats, taille comme une tete de vipere et soutenu par un chevauchement en quinconce de diamants et d’onyx, lesquels reproduisent les anneaux mouvants d’une peau de serpent … Cet effet « surnatu.rel » est accentue par des associations de pierres inattendues. Tel cet assemblage d’opales Ыеu violace mixees avec les 71 carats de rose flash d’une kunzite coussin. Cette beaute, tapageuse sur un plateau,affiche au porte un natu­rel desarmant. Мете sensation de transfiguration dans cette parure inspiree par un tillandsia. Le joaillier parvient а sublimer cette plante au physique ingrat via un collier asymetrique ou deux beryls vert d’ eau d’un poids spectaculaire -plus de 80 carats chacun- sont montes en decalage et unis par un faisceau de nervures en diamants et quartz rutile. L’organique n’est jamais anorexique chez Cartier.A 15h32,Monica avertit qu’il faudrait qu’elle dejeune. Le jour ou les pantheres seront veganes n’est pas encore arrive. • Par Fabie1111e Reybaud

2020_Monica_Bellucci_Paris_Match_3714_102.jpg2020_Monica_Bellucci_Paris_Match_3714_103.jpg 2020_Monica_Bellucci_Paris_Match_3714_104.jpg2020_Monica_Bellucci_Paris_Match_3714_105.jpg


Published by: admin
Comments disabled

Comments are closed.