Monica_Bellucci_venezia_02.jpg
Monica_Bellucci_venezia_01.jpg
Monica_Bellucci_kvartira_1996.png
2012_-_Monica_Bellucci_arrives_to_Ischia_Global_Fest_06.jpg
2012_-_Monica_Bellucci_arrives_to_Ischia_Global_Fest_07.jpg
2012_-_Monica_Bellucci_arrives_to_Ischia_Global_Fest_04.jpg
2012_-_Monica_Bellucci_arrives_to_Ischia_Global_Fest_05.jpg
2012_-_Monica_Bellucci_arrives_to_Ischia_Global_Fest_02.jpg
2012_-_Monica_Bellucci_arrives_to_Ischia_Global_Fest_03.jpg
2012_-_Monica_Bellucci_arrives_to_Ischia_Global_Fest_01.jpg
Published by: admin Filed under: (0) Comments
2008, juin — Elle (France) — Monica Bellucci : « Qua...

Monica Bellucci : « Quand on se plaît, on plaît aux autres »

Dans « Une histoire italienne », elle est une star sulfureuse des années 40. En tête à tête, Monica Bellucci se révèle sereine, irrésistible et heureuse de parler de séduction. Entretien avec une actrice qui n’a pas peur d’être trop femme.

   Propos recueillis par Françoise Delbecq

   Photos Sylvie Lancrenon

   Le 30 juin 2008

   ELLE. Que représente Luisa Ferida pour vous ?

Monica Bellucci. C’est incroyable. Chaque fois que je vois ses films, je suis frappée par sa façon de se mouvoir, sa forte personnalité, sa sensualité et la féminité très affirmée qui se dégage d’elle. C’était aussi une aventurière, elle n’avait pas peur du danger. Elle interprétait toujours des femmes objets de tous les désirs. Du coup, j’ai eu envie de l’incarner à l’écran. Même si, en Italie, elle et son mari, Osvaldo Valenti, ne sont plus connus du grand public. Dans les années 30-40, on les voyait comme un couple de libertins, ils menaient une vie dissolue, alimentaient toutes les rumeurs. Comme tant d’autres Italiens, ils soutenaient Mussolini. La légende est née : on a dit qu’elle dansait nue devant des prisonniers politiques et excitait les bourreaux ; de lui, qu’il participait à des séances de torture… Tous deux ont été assassinés comme des chiens. On les a effacés pour marquer la fin d’une époque que tout le monde voulait oublier. Ils ont servi de boucs émissaires, en quelque sorte.

ELLE. Une actrice qui joue une actrice… Il y a, évidemment, un effet miroir. Vous êtes-vous reconnue dans ce rôle ? Vous êtes vous souvenue de vos premiers castings, par exemple ?

M.B. Bien sûr ! Je me suis rendu compte qu’interpréter une actrice n’est pas anodin. C’est très complexe. Presque un acte politique. Il me revient en mémoire la célèbre phrase de Richard Burton : « Une actrice est un peu plus qu’une femme. Un acteur, un peu moins qu’un homme. » Cette actrice était une femme à mille facettes. Un peu comme moi.

ELLE. Dans le film, votre personnage aime son mari jusqu’au bout. En même temps, elle n’est pas insensible au charme d’un autre homme. Peut-on aimer deux êtres à la fois ?

M.B. C’est une évidence car les deux hommes de sa vie correspondent chacun à une partie d’elle-même. Son mari représente le côté noir, négatif qui existe en elle. L’autre partenaire, un côté plus solaire. Ces deux hommes ne peuvent que la toucher car elle se reconnaît en eux.

ELLE. Dans ce film, on ne compte pas les scènes d’amour… Avec votre expérience au cinéma, les vivez-vous de façon plus légère aujourd’hui ?

M.B. Il n’y a pas de règle car ce n’est jamais le même partenaire ! Ici, l’alchimie avec Luca Zingaretti a bien fonctionné. Ce n’est pas toujours le cas avec d’autres acteurs…

ELLE. Lesquels ?

M.B. [Silence suivi d’un grand éclat de rire.] Non, vous ne m’emmènerez pas sur ce terrain ! Luca est une immense star en Italie. Il est adulé par les femmes.

ELLE. Vous allez faire des jalouses ?

M.B. Je ne sais pas !

ELLE. Au cinéma, vous représentez la femme latine par excellence, avec ses courbes. On peut dire l’anti-brindille fabriquée à Hollywood. Scarlett Johansson remet à la mode un physique pulpeux très années 50, qui avait disparu des écrans. Que pensez-vous de ce retour en grâce des femmes avec des formes ?

M.B. Je ne peux qu’en être satisfaite. Pour ce film, le réalisateur Marco Tullio Giordana m’a demandé de grossir. Il m’a dit : « J’aimerais bien que tu aies les bras ronds et des seins encore plus voluptueux. » J’ai pris cinq kilos ! En voyant le film, je me rends compte que cette rondeur, qui correspond à un physique d’une autre époque, est tout à fait justifiée. Depuis le tournage, j’ai perdu du poids. Moi qui aime tellement manger, cela n’a pas été facile. Le superflu a été éliminé mais les formes féminines sont toujours là ! L’essentiel, pour moi, c’est d’être soi-même. Tout simplement. S’assumer et se respecter. Quand tu t’assumes et que tu te plais, les autres ne peuvent que te trouver sublime. La beauté, c’est avant tout un état d’âme. Je connais des jolies filles qui ne s’assument pas et cela peut être dramatique. On a accusé les magazines d’imposer des diktats sur la minceur. Mais une jeune fille de 15 ans ne va pas devenir anorexique parce qu’elle regarde un journal de mode. Le problème peut remonter au ventre maternel. L’anorexie explose à l’adolescence et est souvent liée aux relations que l’on entretient avec ses parents. L’anorexie est un appel au secours « muet ».

ELLE. Observez-vous votre fille d’un oeil particulièrement vigilant ?

M.B. C’est un tout petit bout de chou ! Elle a 3 ans et demi. Je l’emmène partout avec moi. J’ose espérer qu’elle est équilibrée. En tout cas, elle est extrêmement éveillée. Elle parle plusieurs langues et ne se rend pas compte que sa maman travaille. On partage nos repas dans la caravane de tournage. Quand elle ira à l’école, ce sera différent… Pour l’instant, c’est l’osmose dans le beau sens du terme.

ELLE. Le regard des hommes sur votre physique vous a-t-il parfois gênée ?

M.B. Jamais. J’ai toujours trouvé leur regard flatteur. La France et l’Italie sont deux nations très proches. Mais les regards que l’on pose sur les autres y sont très différents. Les femmes italiennes ont l’habitude d’être suivies des yeux. Quand mes copines viennent en France, les hommes semblent les ignorer… Elles trouvent cela déprimant, c’est horrible ! En Italie, le regard masculin fait partie de notre quotidien. On connaît les règles, on en joue beaucoup. Quand je me rends là-bas avec des Françaises, elles n’en reviennent pas. « Quel bonheur, me disent-elles, au moins, on se sent de vraies femmes dans ton pays ! » Avec les Américaines, c’est une autre histoire. Elles le vivent comme une agression… Nous, les Italiens, on n’a pas peur de se regarder. Il faut entrer dans un restaurant et vivre cette expérience : hommes et femmes se toisent. Il faut savoir doser l’ambiguïté, c’est tout.

ELLE. Vous voyez-vous comme une bombe sexuelle ?

 

M.B. Mon Dieu, non ! Certes, j’incarne une femme sensuelle. Disons une jolie femme qui fait la comédienne. Qu’est-ce qu’il y a de plus banal ? La beauté n’est pas suffisante pour faire une carrière au cinéma…

Добавить комментарий




About Site
Название: Monica Bellucci Source
Дизайн: by Etherealism
Администратор: Alex & Natalia
Friendly support: Marcia
Дата создания: 10.02.2015
Хостинг: Flaunt Network | DMCA | Privacy Policy

Monica Bellucci for Tatler
Featured Image
Welcome to cooperate lovers of rare (unknown, exclusive) photos from MB, write - labellucciru@gmail.com

Current projects

Ривьера / Riviera (2017)

Страна: UK
Режиссер: Ханс Херботс, Филипп Кадельбах, Дэймон Томас
Дата выпуска: 2017

IMDb :: Кинопоиск :: Фото

Твин Пикс / Twin Peaks (2017)

Страна: США
Режиссер: Дэвид Линч
Дата выпуска: 2017

IMDb :: Кинопоиск :: Фото

Моцарт в джунглях / Mozart in the Jungle (2016)

Страна: США
Режиссер: Пол Вайц, Тришиа Брок, Адам Брукс....
Дата выпуска: 2016

IMDb :: Кинопоиск :: Фото

По млечному пути / On the Milky Road (2016)

Страна: Сербия, Великобритания, США
Режиссер: Эмир Кустурица
Дата выпуска: 2016

IMDb :: Кинопоиск :: Фото

Рубрики
Books
Search
Google Ad