Slider
2019_Monica_Bellucci_BHMagazino_Greece_Stranica_03.jpg
2019_Monica_Bellucci_BHMagazino_Greece_Stranica_02.jpg
2019_Monica_Bellucci_BHMagazino_Greece_Stranica_01.jpg
2018_MANCODE_Grezia_Monica_Bellucci_002.jpg
2018_MANCODE_Grezia_Monica_Bellucci_001.jpg
Monica_Bellucci_journal_articles_0009.jpg
2005_Monica_Bellucci_Empier_Fabrizio_Ferri.jpg
Monica_Bellucci_journal_articles_0005.jpg
Monica_Bellucci_journal_articles_0001.jpg
Monica_Bellucci_journal_articles_0002.jpg
Monica_Bellucci_journal_articles_0003.jpg
Monica_Bellucci_journal_articles_0004.jpg
Monica_Bellucci_journal_articles_0007.jpg
Monica_Bellucci_journal_articles_0006.jpg
Monica_Bellucci_journal_articles_0008.jpg
2019_Monica_Bellucci_nekrotronik_poster.jpg
2018_Monica_Bellucci_at_the_jubilee_gala_dinner_Cartier_in_Moscow~0.jpg
2005_Monica_bellucci_Cartier_Moscow.jpg
Latest Photos
“Madame Figaro”: l’habit fait leur moi

Monica Bellucci a répondu à plusieurs questions du magazine “Madame Figaro” dans le cadre de “L’habitat fait leur moi” avec Philippe Starck, Haider Ackermann, Jean-Paul Gaultier, Inès de la Fressange.

Votre fashion uniforme ?
Lady in black ! J’ai un corps assez « voluptueux », alors je privilégie souvent le noir, qui donne une silhouette plus facile à gérer, avec des lignes qui sont très simples. Si le noir et le blanc sont mes deux couleurs de base, j’aime aussi, l’été, oser les couleurs, notamment le rouge. Sinon, je porte aussi bien des robes que des ensembles pantalons plus masculins.
Pourquoi l’avoir adopté ?
Quand j’étais très jeune, je portais toujours un jean et un tee-shirt. Vers 16-17 ans, j’adorais les combinaisons. Plus tard, je suis entrée dans le monde de la mode, et cela a formé mon goût, ainsi qu’une certaine connaissance de moi-même. Le noir, les formes simples conviennent à mon physique. Le noir chez les Italiennes symbolise un peu une beauté ancestrale, comme archaïque, une sorte d’archétype, en quelque sorte.
Est-il un reflet fidèle de votre personnalité ?
Oui, un uniforme fashion, c’est comme une toile blanche où l’on peut projeter un imaginaire, et je suis une femme qui aime s’exprimer de différentes manières. Je twiste cet uniforme. J’aime jouer avec mes cheveux : longs, courts, blonds, roux… Et aussi m’amuser avec les looks, le maquillage notamment.
Le garderez-vous toujours ?
Je ne sais pas comment je serai plus tard. De plus, il y a une grande différence entre l’image que l’on renvoie et celle que l’on a de soimême. L’important, c’est de se plaire, pas de plaire. Ma grand-mère mettait du rouge à lèvres pour aller à l’église, et je savais qu’elle le faisait pour elle. Il faut se donner le droit de se plaire.


Published by: admin
Comments disabled

Comments are closed.